July 30, 2015

WAXMAN BROTHERS

Mode & culture

C’est autour d’un thé glacé marocain fait maison que Manifestes a rencontré Valerio, le fondateur du label Waxman Brothers. Une discussion humaniste, cosmopolite, hyper inspirante et surtout plein de bonnes vibes. Définitivement, Manifestes is part of the Wax Connection !

 

Carte postale de rencontre

Météo : Très beau !

 

Humeur : Je me sens honoré par cette interview, du coup je suis un peu nerveux aussi.

 

Boisson :  Du thé glacé marocain que j’ai préparé moi même.

 

Lieu :  Max Dormoy à Paris, le cœur de la Wax Connection.

 

 

 

 

UN PARCOURS

From la goutte d’or to the rest of the world,

J’habitais à côté de la Goutte d’Or à Paris, je passais tous les jours devant les boutiques de tissu Wax du quartier et un jour, un ami (Dj Kalhab) m’a fait découvrir de la musique africaine mixée avec du hip hop et de l’électro. Ca a été le déclic, j’ai eu envie de créer un projet neuf qui mixe plein d’influences, un projet qui soit à la fois lifestyle et culturel. Un nouveau concept culturel. Waxman était né.

 

L’essence de Waxman, c’est l’invention d’une nouvelle culture, d’une nouvelle identité. Elle part d’éléments stylistiques très identifiés comme africains, elle s’inspire du monde autour de nous, de l’humeur du moment puis elle imprègne différents territoires : la mode, la musique… En terme de concept, tout part de la musique et du concept de contamination culturelle (à l’image de l’évolution de certains mouvements musicaux comme le jazz qui a muté et est devenu avec le temps et les influences de la Soul Music, du Rythm & Blues ou même du hip hop!).

 

Nous avons commencé par créer des chemises taillées en Italie à partir de tissus Wax achetés ici à la Goutte d’Or. Aujourd’hui on fait plein de choses différentes: de la mode, des soirées, de la production musicale… La musique reste centrale pour le projet Waxman car c’est l’un des canaux de communication les plus fort et fédérateur qui soit. La musique véhicule à la fois une puissance esthétique et des valeurs. Cela mixe beaucoup de choses qu’il y a dans l’ADN de Waxman.

 

Demain si je me projette un peu, j’ai envie d’habiller encore plus de gens qui m’inspirent et faire grandir la Wax Connection qui comprend aujourd’hui des personnalités comme Gilles Peterson, Clap Clap ou DJ Kalhab. Comme un label, j’adorerai que Waxman devienne une histoire qui rassemble encore plus des gens, qui donne toujours plus de visibilité à de jeunes talents. Aujourd’hui la marque se développe plutôt bien : grâce à mon associé Nicolo Tagliani, nous venons d’ouvrir un bureau à New-York pour développer le marché américain et nous avons lécher une ligne maison, Kuishi, qui veut dire « vivre » en swahili.

 

 

Lookbook 2015

 

LES OUTILES ET LES INSPIRATIONS MUSICALES DU QUOTIDIEN 

En ce moment , je passe beaucoup (trop) de temps sur mon ordi. Je m’occupe de la communication de Waxman donc je passe mes journées à gérer les réseaux sociaux de la marque ou à contacter des artistes via leur blogs par exemple. J’ai hâte d’avoir plus de temps pour pouvoir travailler sur les prochaines collections, choisir les matériaux, les tissus, les couleurs, ect… J’ai envie de passer encore plus de temps sur la production.

 

Pour m’inspirer et trouver de nouveaux artistes Wax Connection, j’écoute tous les lundis l’émission worldwide sur BBC Music de Gilles Peterson, je me branche aussi très souvent Musical Box sur Rai 2,  Nps radio, le Mellotron, Radio Nova…..

 

 

UN TERRITOIRE

Paris, 18ème

 

Ma ville c’est Paris depuis 4 ans et demi. Mon quartier c’est le 18ème, j’y habite depuis que je suis arrivé. Toute la culture africaine à Paris se concentre dans ce quartier, c’est un élément hyper important dans l’histoire de Waxman. Particulièrement Château Rouge, la Goutte d’Or, Max Dormoy qui sont l’épicentre de l’Afrique en Europe.

 

J’ai grandi à Modène en Italie puis j’ai passé quelques années à Rome donc ce quartier est parisien un véritable choc cuturel positif pour moi ! En Italie, malheureusement on mélange moins les cultures, surtout si elles sont exotiques.

 

J’habite en face d’un marché couvert où je fais souvent mes courses et où il y a aussi plein de petits bars où s’arrêter passer un peu de temps. J’aime vraiment beaucoup cet endroit.

 

 

 

Quelques adresses où croiser l’équipe de Waxman à Paris et à Rome

 

 

+ Le Bar / Restaurant le Bellerive (71 Quai de la Seine, 75019 Paris). J’aime toute la zone autour du Canal Saint Martin et du Canal de L’Ourq car j’aime être près de l’eau !

 

+ La Bellevilloise (19-21 Rue Boyer, 75020 Paris), j’adore la programmation de cette salle de concert parisienne?

 

+ Quelques boutiques dans le Marais comme French Trotters, Royal Cheese ou Black Rainbow (68 Rue des Archives, 75003 Paris) qui nous distribue et qui a une sélection très originale.

 

A Rome, je pense tout de suite au quartier du Trastevere où j’ai vécu et particulièrement à un petit bar hyper typique qui s’appelle tout simplement « bar » (Vicolo del Cinque).

 

 

UN ATELIER NOMADE, ENTRE PARIS ET PARME

Hélas, j’ai encore besoin d’avoir un activité en parallèle pour financer Waxman, du coup mon lieu de création quotidien, c’est ma tête ! Sinon, comme nous faisons beaucoup de shootings, je traîne souvent dans les studios photos et je me promène aussi beaucoup pour trouver de nouveaux lieux pour nos shots à venir. Waxman grandit et nous venons juste de louer un bureau à Parme en Italie où est le siège de notre marque dans une usine un peu du style « Brooklyn ». Peut être aurons nous bientôt un bureau à Paris!

 

UNE JOURNEE AVEC WAXMAN

Je suis super routinier ! Tous les matins je me lève après avoir laisser le réveil sonner hyper longtemps (je déteste le moment du réveil), je bois un café avec un muffin anglais avec de la confiture (surtout sans beurre, c’est là qu’on voit que je ne suis pas français)!

 

Mon moment préféré reste le matin quand j’arrive au boulot. Je regarde mes emails et j’y trouve souvent de bonnes nouvelles, des nouveaux projets ! Ensuite, la journée est assez intense, je passe ma vie au téléphone. Vers 18 h ça se calme et ça me permet de ranger mes idées, de préparer la journée du lendemain et de ne plus penser ni travailler que pour Waxman !

 

Je consacre toutes mon temps off à mon projet. Tous les moments sont intéressants pour découvrir, voir ou écouter de choses nouvelles qui pourraient m’inspirer pour Waxman.  Mon seul vrai moment off, celui ou je déconnecte tout, c’est lorsque je vais aider des amis au bar du Cartel Ocho (223 Rue Saint-Martin, 75003 Paris) et que je passe derrière le bar !

 

 

DES INSPIRATIONS

+ Une citation ? « We don’t see the world as it is, we see it as we are. »

 

+ Une couleur ? Le rouge.

 

+ Une matière ? Le bois.

 

+ Une ville ? Rome.

 

+ Un lieu ? Mon ancien chalet dans l’Alto Adige.

 

+ Un pays ? L’Italie.

 

+ Une personnalité ? Le photographe brésilien Sebastiao salgado et Barack Obama.

 

+ Un son ? La Soul Music.

 

+ Un sentiment ? La satisfaction.

 

+ Une saison ? L’hiver.

 

+ Un moment de la journée ? Entre chien et loup.

 

+ Un événement ? Lorsque l’AS Roma a remporté le Scudetto, le 17 Giugno 2001.

 

+ Une époque ? Maintenant.

 

+ Un objet ? Un ballon.

 

+ Un plat ? Des pancakes.

 

+ Une personne à nous recommander pour « subir » la même interview ? Raffaelle costantino (Dj Kalhab).

 

 

 

Photo & Interview : Manuela Cathala