January 26, 2018

VIOLAINE & JEREMY

GRAPHIC DESIGN & ILLUSTRATION

C’est dans une ambiance feutrée du 11ème arrondissement de Paris que Violaine Orsoni et Jérémy Scneider nous reçoivent.

 

Nous nous immisçons en chaussettes dans leur studio fondé en 2012 et après avoir traversé la cuisine, nos pieds se délectent de l’épaisse moquette rose poudrée qui recouvre l’espace de création désigné par l’architecte d’intérieur Olivier Lellouche. Dans un coin de la pièce trône un canapé orange et au centre de la pièce un vaste bureau en bois blond massif. Un design élégant et décalé à l’image de nos hôtes.

 

Violaine et Jérémy c’est un duo qui a fondé son studio d’illustration et de graphisme et dont le travail inspirant allie délicatesse, précision et originalité. En signant les maquettes de divers magazines tels qu’ADN ou Influencia, en passant par l’illustration du look book pour la fashionable marque AMI nous sommes en quête d’indices sur l’insatiable et la foisonnante créativité ces deux talentueux amoureux.Plus sur Violaine et Jérémy : https://violaineetjeremy.fr

 

 

Une couleur qui vous fascine. 
V&J:
Nous faisons une vraie fixette sur le rose et le orange, elles apportent du relief. Et puis tout ce que tu mets sur du rose, c’est joli et doux. En revanche je (V) déteste le vert canard et Jérémy le marron.

 

Une matière.
V&J: La patte à modeler.

 

Une odeur.
V&J: Celle de l’encens.

 

Un plat anti-cafard.
Violaine: Une galette de sarrasin juste avec du beurre salé et une verre de cidre. Jérémy: Un camembert rôti.

 

Votre premier geste le matin.
V&J: Des bisous.

 

Un son qui vous hante.
V&J: Les cris de bébés.

 

Un livre lu et relu.
Violaine: les BDs, Particules élémentaires de Michel Houellbecque, Le parfum de Patrick Suskind et le Voyage au bout de la nuit de Céline.
Jérémy: Histoire de France de Jacques Bainville, c’est complexe, du coup je suis obligé de le relire souvent.

 

Une adresse où vous croiser.
V&J: Marie Céleste rue Commine, les Mk2 Gambetta et MK2 Bibliothèque, et les bars à cocktail, le sens de la fête c’est cool.

 

Une époque.
V&J: Celle d’aujourd’hui !

 

Un instrument / Un outil
Jérémy: Un crayon.

 

Un artiste admiré.
Violaine: Nicolas le Riche et Sylvie Guillem.
Jérémy : Debussy et Ravel.

 

Qu’auriez vous fait si vous n’étiez pas devenu un studio créatif?
Violaine: J’aurais aimé être danseuse.
Jérémy: Je n’aurais rien aimé faire d’autre que de dessiner, «ne rien vouloir d’autre que ce qui est, ni devant soi, ni derrière soi, ni dans les siècles des siècles.» Frédéric Nietzsche, Amor Fati.

 

Un objet dont vous ne vous séparez pas.
V&J: Violaine & Jeremy.

 

Un rituel, une manie de travail.
Jérémy: J’écoute des podcasts culturels, d’histoire, souvent France culture durant mes longues nuits passées à dessiner.

 

Que trouve t’on dans votre studio?
Jérémy: Il faut le taille crayon parfait, j’en ai une cinquantaine, 2B, pierre noire, etc.

 

Un truc contre le stress ?
V&J: Les vacances! On en prend beaucoup. Le dernier c’était au Mexique. Nous essayons de voyager 2 mois et demi dans l’année.

 

Un moment de la journée.
Violaine: Pour moi ce sera le vendredi soir!
Jérémy: Plutôt le soir, quand tout le monde est parti, voir même quand tout le monde est couché.

 

La question qu’il ne faut pas vous poser.
V&J: «Voudriez-vous avoir des enfants? » on risque d’être désagréable (rire). Ou des questions sur la barbe de Jerem.

 

Une image, un souvenir.
Violaine: Les Grands Parcs de l’ouest américain, l’immensité qui dépasse.
Jérémy: Le Costa Rica, 3 jours perdu dans la jungle Corcovado.

 

Une citation.
Jérémy: «Il m’est odieux de suivre autant que de guider». Nietzsche, Gai savoir.

 

Une rencontre.
V&J: La nôtre.

 

Un regret.
Violaine: Ne plus danser.

 

Un voyage.
V&J: On a largement répondu à la question (rire).

 

Une information inutile sur vous.
Violaine: J’adore le Munster et le Soumaintrain depuis toute petite.
Jérémy: Mon accent gars du nord, je ne dis pas «oui» mais «ui» et «Tuitter» au lieu de «Twitter» !

 

La musique que vous auriez aimé composer / Le film dont vous auriez aimé tourné / Le livre que vous auriez aimé écrire / L’œuvre que vous auriez aimé créer?
Violaine: Vaslav Nijinski, Le sacre du printemps.
Jérémy: The Beach Boys, Good vibrations.

 

Si vous ne deviez garder qu’une seule de vos oeuvres?
Jérémy: Difficile à dire car aujourd’hui, nous n’avons que des commandes, on essaie de se renouveler pour que bientôt, nous puissions faire plus de choses pour nous.

 

Un projet secret.
V&J: On aimerait créer pour nous en basculant dans l’art contemporain.

 

Une personne à nous recommander pour subir la même interview?
Lou Ros qui fait de la peinture contemporaine et Yann Kebbi, illustrateur.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer