June 30, 2015

LOU LEYGNAC

Design & Stylisme

Une rencontre sucrée et charmante comme un gâteau au mascarpone et aux framboises où Manifestes Paris a appris à connaître Lou, ses voyages, ses inspirations, sa passion pour la cuisine qui se partage et son talent pour imaginer et inventer les couleurs et les matières de demain.

 

CARTE POSTALE DE RENCONTRE

Météo : Très beau!

 

Humeur : Très joyeuse!

 

Boisson :  Petit café.

 

Lieu :  Mon nouvel appart dans le 11ème à Paris.

 

Pour en découvrir plus sur Lou : Son site / Son instagram.

 

 

 

 

Lou, une créative qui se nourrit de rencontres.

Depuis toujours, j’ai choisi de ne pas choisir et de faire plein de choses différentes. C’est ennuyeux de toujours faire la même chose, non ? Si on résume on pourrait dire que je travaille les couleurs et les matières quel que soit le domaine : cuisine, mode, design… Avec des vrais mots cela donne : Directrice Artistique, Designer Textile et Styliste Culinaire! Ouf!

 

Mon univers est en constante évolution, j’ai l’impression de créer un peu tous les jours ce qui me définira demain. J’aime travailler différents projets, que ce soit une tenture murale ou bien une collection d’imprimés… Mon travail est toujours guidé par la recherche de couleurs ou de matières. Souvent je pars d’une base brute que je travaille ensuite par la couleur.

 

Après avoir travaillé pour des marques établies, j’ai voulu avoir mon univers à moi et monter mes propres collectifs. Je nourris mon travail de rencontres et cela m’amène à plein de projets différents: j’ai embarqué une partie de ma famille dans une aventure culinaire (La Cantine des Cousins – lacantinedescousins. com) et des copines designers dans un projet commun de textile (Banco Studio – cargocollective.com/bancostudio) 

Une farandole d’outils.

Entre toutes mes activités (design textile, DA…), je crois que j’ai des centaines d’outils différents! C’est d’ailleurs la raison qui m’a convaincue de prendre un atelier : je voulais que mon appartement reste habitable. Faire du plâtre dans un studio (ce que j’ai fait tout au long de la journée hier), c’est juste ingérable ! Pour la partie cuisine à contrario, tout se fait chez moi, j’y ai ma collection d’épices, mes outils, ma collection d’assiettes et mon super robot magique…

 

 

SON TERRITOIRE

Un nouveau quartier, up-roquette 

Je suis arrivée ici il y a quelques mois après des années dans le 14ème. Je voulais absolument habiter dans ce que j’appelle « mon Triangle d’Or» : entre la Chapelle, Nation et Porte de Bagnolet. J’ai toujours eu envie vivre dans le 11ème. J’aime cet arrondissement car c’est un quartier vivant tout en restant aéré et aussi (et surtout), c’est truffé de jolies épiceries !

Mon quartier est aussi une vraie mine pour mes chasses aux trésors. Je trouve fréquemment des tonnes de jolies choses dans les poubelles, comme le rocking-chair de mon salon, un petit meuble, des rouleaux de papier …

 

Quelques adresses ou vous pouvez me croiser.

+ Les Pères Populaires, pour boire de verres ( 6 Rue de Buzenval, 75020 Paris)

 

+ Maison Rouge pour ses expos (10 boulevard de la bastille, 75012 Paris)

 

+ Les épiceries indiennes comme Velan dans le quartier Strasbourg St Denis (83-85 Passage Brady, 75010 Paris) on y trouve tout le temps des trucs improbables : des ingrédients, des ustensiles… Cela me rappelle mes voyages.

 

+ Une de mes dernières trouvailles de balade : la Villa de l’Ermitage dans le 20ème. Magique.

 

SON STUDIO

Quand je suis arrivée ici, ce studio était juste un gros cube blanc. J’ai dû tout penser pour composer plusieurs zones distinctes (la nuit, la cuisine, le salon, la salle à manger) dans un tout petit espace.

 

Comme il y a une belle hauteur sous plafond, j’ai installé un lit mezzanine, et aussi… un arbre ! Mon caoutchouc géant scotche tout le monde. C’est pas habituel d’avoir un arbre dans un studio. J’ai même des lianes et des perroquets, un peu comme dans la jungle (une idée qui m’est venue lors d’une balade en forêt au Brésil).

 

Je suis entourée d’objets qui me tiennent particulièrement à coeur, surtout des souvenirs de voyage. Une coiffe d’Indien d’Amazonie que j’ai trouvé dans un tout petit village au Brésil. J’avais longtemps travaillé sur les tribus pour mon Mémoire et j’ai eu l’impression d’arriver au bout de quelque chose en dénichant cet objet.

 

Deux petits tableaux, souvenirs d’un de mes grands-oncles qui voyageait beaucoup au Maroc. Je suis persuadée que je ne me serais jamais arrêtée dessus en brocante. Il sont assez improbables et se répondent bien l’un, l’autre. Je ramène souvent de mes trips des souvenirs qui n’en sont pas, des objets qui nourrissent mon imaginaire et mon travail : de petits tapis du Brésil fabriqués à base de vieux maillots de foot, une fausse médaille du Maroc, une balayette de Thailande, des collections entières de petites cuillères d’un peu partout…

 

 

UNE JOURNEE AVEC LOU 

J’aime me lever tôt pour vraiment profiter de ma journée, plus elle est longue, mieux c’est! Le matin, j’aime prendre le temps de réfléchir à toutes les petites idées que je me suis notée sur mon mobile avant de m’endormir la veille. Je prends mon petit déjeuner entourée de livres et de mes souvenirs de voyage. Cela me nourrit et m’inspire dès le matin. La journée peut commencer, je pars à l’atelier !

 

Même si j’ai des impératifs et que je m’impose une sorte de cadre en allant tous les jours à l’atelier (parisprintclub.tumblr.com/),  je me laisse aussi toujours des trous pour créer de la spontanéité au moment et laisser place à l’imprévu. J’aime me laisser portée par le cours de la journée et courir à droite à gauche entre mes différents univers et collectifs.

 

Quand on travaille pour soi, le temps off n’existe pas vraiment. En chaque chose et instant de ma journée je peux trouver de la matière ou de l’inspiration pour mes projets.

 

SES INSPIRATIONS

+ Une citation ? Une phrase qu’un ami marchand de tapis d’Azrou m’a dite lors de mon dernier voyage au Maroc et qui me revient constamment à l’esprit: “Vous, vous avez l’heure, nous on a le temps ».

 

+ Une couleur ? C’est très lié à mon travail. Je crois que je les aime toutes même si j’ai mes périodes. En ce moment c’est le Bleu qui m’obsède dans mon travail, je tente de nombreux camaïeux de bleus sur plâtre.

 

+ Une matière : Même problématique!  Je crois que quand tu n’es pas à l’aise avec une matière, c’est justement celle-ci que tu dois travailler. Moi qui suis plus proche des matières textiles en ce moment je travaille le plâtre.

 

+ Une ville ?  Helsinki, car il y a la nature dans la ville. Aussi, il y a beaucoup d’îles qui te donnent l’impression d’être partie en voyage loin (alors que tu n’as fait que prendre un bus de ville): l’Île aux Framboises, l’Île aux écureuils.

 

+ Un lieu : Le quartier indien de la Chapelle, c’est comme avoir les odeurs de Delhi à quelques stations de métro de chez soi.

 

+ Un artiste ? Sophie Calle. J’aime sa manière de raconter les choses ordinaires, à transformer le quotidien en une grande aventure.

 

+ Une musique : Obsession du moment et un souvenir de concert : Patti Smith.

 

+ Un sentiment ? La surprise.

 

+ Une saison : Le printemps.

 

+ Un moment de la journée ? Le matin.

 

+ Un événement ? Mon voyage en Inde il y a 5 ans. Il a changé beaucoup de choses pour moi.

 

+ Une époque : Je suis toujours un peu nostalgique de mes années 90. Je ne sais pas si c’est l’enfance mais j’ai l’impression que tout était plus joli et plus simple.

 

+ Un objet ? Deux bracelets que je ne quitte jamais, souvenir de voyage au Vénézuela de ma grand-mère. Elle me les a offert pour mes 7 ans, j’ai la chance de ne pas avoir de trop gros poignets et je les mets encore aujourd’hui !

 

+ Un plat ? Ma salade fraîche du moment avec du quinoa, du chèvre frais, des petits pois frais, des fraises, du céleri, de la coriandre, plein d’herbes. 

 

+ Des gens à nous recommander ? Plein!

 

Mathilde Ollitraut Bernard

 

Jonathan le Monnier

 

Francois  Chaillou

 

Suprême Bon Ton

 

Sophie della corte

 

 

 

Interview : Julie Delle Vedove

 

Photos : Marie Gagneur